Étudiants de tous horizons, les membres de l’équipe Scotchés partagent une même passion : celle des écrans. Petite présentation des journalistes du clan.

Un chaleureux merci à nos deux graphistes de choc : Léa et Mélissa ; ainsi qu’à nos réalisateurs et monteurs Julia et Pedro !

Les membres fondateurs

Camille

scotches-camille9Que fais-tu ?  Étudiante en Master 2 Cinéma à Paris 8, je tiens également un blog de critique personnel consacré à mon premier amour : le Cinéma!
Ton rapport aux écrans ?  Affectif, réconfortant. J’adore me réfugier dans mes œuvres fétiches, emmitouflée dans un plaid à la maison ou plonger dans l’obscurité d’une salle pour découvrir de nouveaux films.
Ton « oeuvre-madeleine » ?  Question séries : Six Feet Under, vue une bonne dizaine de fois, toujours avec le même plaisir. Côté film : Zodiac de David Fincher, capital dans ma vie de cinéphile ! Mon leitmotiv télé : un bon après-midi devant Friends.

Son blaze Instagram : @camilletlecinema ; son blog WordPress 🙂

 

Clément

scotches-camille4Que fais-tu ? Etudes en 3e année à l’IEJ Paris, en journalisme
Ton rapport aux écrans ? Addict, notamment au niveau des séries. Un peu binge-watcher avant, mais quasiment plus maintenant pour garder du plaisir en regardant mes séries.
Ton « oeuvre-madeleine » : hum, difficile à dire, je dirais The Wire, Breaking Bad, Scrubs, s’il fallait un trio.

Son blaze Twitter et Insta : clem_gavv, n’hésitez pas à le suivre !

Amélie

scotches-camille6Que fais-tu ? Étudiante en 2ème année de prépa littéraire, on peut dire que j’aime souffrir ..!
Ton rapport aux écrans ? Plutôt binge-watcheuse. Une de mes grandes faiblesses : ne jamais pouvoir m’arrêter une fois une oeuvre commencée!
Ton « oeuvre-madeleine » : La série Sherlock, définitivement. Parfaitement réalisée, elle me tient en haleine et m’a rendue totalement accro. Sans parler des acteurs qui jouent extrêmement bien.

Amélie est sur Twitter, sous le pseudo @feltonewt. Vous pouvez aussi la suivre sur Instagram : @cliffordinaire alors n’hésitez pas !

Vincent

scotches-camille5Que fais-tu ?  Etudiant en troisième année de classe préparatoire littéraire spécialité anglais, je passe la majeure partie de mon temps libre à élargir mon horizon cinématographique.
Ton rapport aux écrans ? Cela ne fait que quelques années que je suis tombé amoureux du grand écran et, depuis, je m’efforce sans cesse d’en explorer les moindres recoins. Mon activité étudiante étant très chronophage, je me dois de freiner mes ardeurs quant à ce goût toujours croissant pour le Septième Art. Toutefois, je garde à l’esprit ce qui n’est encore qu’un rêve aujourd’hui : devenir critique cinéma ou, à défaut, garder un lien étroit avec celui-ci du côté professionnel.
Ton « oeuvre-madeleine » :  S’il n’y avait que deux long-métrages à citer afin de définir ma passion, il s’agirait de Fight Club de David Fincher, qui a réveillé mes premiers frissons face à l’écran, et Drive de Nicolas Winding Refn, œuvre tardive mais décisive. Denis Villeneuve et Christopher Nolan ont aussi eu une influence certaine sur mon approche des salles obscures. Globalement, j’aspire à toucher à tout ce qui concerne le cinéma : actorat, critique, analyses. Si ma formation littéraire me pousse davantage vers la critique, je demeure fasciné par la caméra et mes expériences de court-métrages m’ont permis de me forger une image nouvelle du cinéma, attisant encore plus ma passion.

Blaze sur Twitter et Instagram : vincentbornert et son WordPress !

Maureen

scotches-camille3Étudiante en Master 2 histoire de la philosophie dans la belle ville de Lyon, j’ai toujours adoré me poser devant une série entre deux dissertations, et utiliser des exemples filmiques pour illustrer des propos philosophiques, ce qui fait de moi une assez grande consommatrice de produits cinématographiques et sériels. Particulièrement marquée par les séries, j’ai été à la fois passionnée et bouleversée devant Falling Water qui bien que neuve et discrète, est devenue pour moi le must-have-seen dans le domaine des séries. Cela ne m’empêche pas d’apprécier des œuvres cinématographiques ; il ne pouvait en être autrement devant des films liant à la fois réalité historique ou sociale et questionnement philosophique, comme ceux de Steve McQueen : Hunger, Twelve Years a Slave et Shame, tous trois exceptionnels.

Chloéscotches-camille10

Que fais-tu ? Etudiante en Master DMC Digital, Média, Cinéma à Paris 1 Panthéon Sorbonne
Ton rapport aux écrans ? Addict modérée
Ton « oeuvre-madeleine » : Les Goonies, Les Trois Frères, Les Sopranos, Friends, Buffy contre les vampires, et il vaut mieux que je m’arrête là…

 

Aurélie

scotches-camille7Étudiante en Master 2 Cinéma à la Sorbonne, j’ai couvert plusieurs festivals de cinéma, dont Premiers Plans à Angers et le cinéma américain de Deauville.
Le cinéma et moi, c’est très inégal. Incapable de m’en lasser, je peux quand même passer de longues journées sans regarder un film ; ou, telle une addict qui se respecte, en enchaîner plusieurs dans la même soirée… mais jamais de juste milieu !
Bercée par les Walt Disney étant petite, incollable sur les répliques des vieilles comédies françaises depuis l’adolescence et toujours aussi émotive aujourd’hui devant les pires films girly américains, j’ai cependant une affection particulière pour le cinéma fantastique, quel qu’il soit : de Narnia à Poudlard, en passant par la Terre du Milieu. Mais si je ne devais choisir qu’une seule œuvre à regarder éternellement, ce serait sans aucun doute Le Seigneur des Anneaux -Les Deux Tours.

Clémentscotches-camille

Que fais-tu ? Je suis actuellement étudiant en géographie à l’École Normale Supérieure de Lyon.
Ton rapport aux écrans ? Je suis plutôt novice car j’ai longtemps préfère le théâtre au cinéma,
Ton oeuvre-madeleine : Ma petite madeleine, difficile de choisir… mais je regarde une fois par an au moins 8 femmes de Ozon et Les Indestructibles…

Luciescotches-camille8

Que fais-tu ? Étudiante en master de recherche en humanités numériques, actuellement en stage dans un théâtre.
Ton rapport aux écrans ? Passif-agressif.
Ton oeuvre-madeleineLes Demoiselles de Rochefort. Je sais, « On me l’a déjà dit, c’est pas original », mais qu’est-ce que c’est beau.

 

Mickaël alias L’homme sans qui ce site n’aurait pas eu ce staïle

scotches-camille2Que fais-tu ? : Ingénieur et architecte logiciel, avec une petite préférence pour le Web et le mobile, développeur Web freelance à mes heures perdues.
Ton rapport aux écrans ? : La création numérique. J’apprécie plus particulièrement de jouer avec de nouvelles technologies pour simplifier les interactions hommes-machine, rendre l’expérience plus ludique, plus esthétique. Sérievore et grand amateur de films d’épouvantes lorsque je ne programme pas.
Ton oeuvre-madeleine : La série Shinsekai Yori, pour la grande morale qu’elle donne. Hors animation japonaise je dirais Shining ou plus récemment Stranger Things.

Son portfolio en ligne 🙂

Et nos fidèles collaborateurs

Élise

Que fais-tu ? Étudiante en Master 2 d’Esthétique de l’Art à Montpellier et dans le même temps en M1 de Communication Audiovisuelle et Médias à Toulouse (oui, j’ai un clone), je suis aussi  photographe à mes heures perdues et à la recherche constante de nouveaux projets artistiques.
Ton rapport aux écrans ? Amoureux ; avec comme dans toute relation passionnelle ses hauts et ses bas. Avec le cinéma j’ai mes exigences et n’aime pas être déçue, j’aime lorsqu’il me réconforte, me bouleverse ou me surprend mais surtout, j’aime quand il remet tout en question y compris lui-même et moi-même. Il faut avouer que mon amour est surtout porté vers le septième art bien que j’espère rattraper un jour mes lacunes concernant les séries.  Mais pour moi mon rapport au cinéma est inextricablement lié à ma passion pour l’art en général.
Ton « œuvre-madeleine » : Difficile à dire puisque ça change tous les jours mais bon, allez, juste pour le plaisir d’un retour à mon enfance : Les Aristochats !!!!!! (pour toute la vie)

Sinon, il m’arrive de poster des trucs sur instagram : @lili.wild

Laura

Que fais-tu ? Je suis journaliste en contrat pro. Je partage donc mon quotidien entre ma rédaction (où je travaille pour le web d’un magazine féminin) et mon école de journalisme.
Ton rapport aux écrans ?  Je dirais : omniprésent. Que ce soit la télévision, les salles obscures, Netflix ou mes DVD (et oui, je collectionne encore ces petites choses), j’aime passer mon temps à binge-watcher, découvrir ou voir et (re)voir mes films préférés.
Ton « oeuvre-madeleine » ?  Hum. Là c’est tout de suite plus compliqué pour moi. Je suis l’une des personnes les plus indécises de la Terre. Surtout quand il s’agit de choisir parmi tous mes films préférés. Disons que je suis une éternelle et inconditionnelle adoratrice de Spielberg. J’ai grandi avec ses films et je ne m’en lasse jamais. Côté série, j’ai vu LOST au moins une bonne quinzaine de fois (c’est mon petit côté obsessionnel). Je m’attache à défendre cette œuvre envers et contre tous.

Son blaze Instagram : @lau_bonney et Twitter : laura_bonney

Clément S.

Que fais-tu ? Étudiant en master de recherche en Histoire à l’université Rennes II. Mon mémoire porte sur la représentation de Robespierre au cinéma et à la télévision. Je suis aussi projectionniste bénévole au cinéma Duguesclin de Cancale.
Ton rapport aux écrans ? Fusionnel. Je regarde quasiment un film par jour. C’est une passion dévorante qui s’accompagne d’une lecture régulière de bouquins sur le cinéma.
Ton « oeuvre-madeleine » ? L’œuvre de John Ford, avec qui j’ai tant appris. Et Terminator 2 aussi…

 

 

Lino

Que fais-tu ? Comme Vincent Macaigne dans La Loi de la jungle.
Ton rapport aux écrans ? Comme James Woods dans Videodrome.
Ton « oeuvre-madeleine » ? Princesse Mononoke / Breathless (le Coréen) / Pat Garrett and Billy the kid, que j’ai toujours appelé Pat Garrett contre Billy the Kid.